Printer icon Print Page

Les cinq objectifs clés du Canada en vue de la régociation de l'ALÉNA

by User Not Found | Jun 01, 2017
Le Canada devrait se rendre à la table de renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) avec cinq objectifs clés visant à moderniser et à améliorer le commerce et l’investissement sur tout le continent, comme nous le dit le Conference Board du Canada dans un nouveau rapport.

Ottawa, le 1er juin 2017 – Le Canada devrait se rendre à la table de renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) avec cinq objectifs clés visant à moderniser et à améliorer le commerce et l’investissement sur tout le continent, comme nous le dit le Conference Board du Canada dans un nouveau rapport.

« Le Canada devra trouver un délicat équilibre entre la défense des conditions d’accès au marché prévues par l’ALÉNA actuel et la mise à jour de l’accord pour répondre aux exigences de l’économie du XXIe siècle », a déclaré Michael Burt, directeur, Tendances économiques industrielles, du Conference Board du Canada. « Même dans les domaines où le Canada pourrait chercher à préserver les dispositions actuelles, nos négociateurs devraient néanmoins avoir pour objectif d’élargir, d’améliorer et de renforcer l’ALÉNA. »

Faits Saillants

  • Le Canada devrait se rendre aux négociations avec l’objectif d’élargir, d’améliorer et de renforcer l’ALÉNA.
  • La libéralisation commerciale en Amérique du Nord a été bénéfique aux trois pays, y compris aux États Unis où les exportations vers le Canada et le Mexique sont la source de près de 3 millions d’emplois.
  • Dans le commerce de marchandises, la plupart des gains rendus possibles par l’ALÉ et l’ALÉNA se sont déjà concrétisés. Toutefois, il existe encore d’importantes améliorations à apporter à l’ALÉNA, en particulier dans le commerce des services, le secteur de l’approvisionnement public, les règles d’origine, les mécanismes de règlement des différends entre investisseurs et États, les normes du travail et les normes environnementales.

La libéralisation commerciale en Amérique du Nord a été très bénéfique au Canada puisqu’elle lui a permis d’accroître les échanges, d’engendrer des gains de production et de productivité dans le secteur manufacturier et de diversifier les produits offerts aux Canadiens. L’ALÉNA a aussi eu des effets positifs sur les États Unis. Entre autres, les exportations américaines vers le Canada et le Mexique soutiennent près de 3 millions d’emplois aux États-Unis.

Étant donné l’importance de l’ALÉNA pour l’économie canadienne et le bon fonctionnement des chaînes d’approvisionnement nord-américaines, les responsables gouvernementaux, les dirigeants d’entreprise et les intervenants (tels que les syndicats et la société civile) auront besoin d’une stratégie afin de protéger les intérêts canadiens tout en tenant compte des préoccupations de nos partenaires de l’ALÉNA.

Pour soutenir le Canada dans ses efforts, le rapport NAFTA 2.0 and Canada: Upgrading a 20th Century Deal for a 21st Century World (Le Canada et l’ALÉNA 2.0. : Adapter l’ALÉNA aux réalités du XXIe siècle), produit par le Centre du commerce mondial, présente cinq objectifs clés pour le Canada dans la renégociation de l’ALÉNA :

  1. maintenir un accord trilatéral avec les États Unis et le Mexique et tenir des consultations approfondies avec le public canadien et les intervenants ;
  2. faciliter la mobilité transfrontalière des gens d’affaires afin de favoriser les échanges commerciaux de services ;
  3. maintenir et améliorer l’accès aux biens échangés en préservant les règles sur le contenu nord-américain dans le secteur automobile, en obtenant une dérogation permanente aux dispositions sur le Buy America, et en négociant un accès stable et prévisible au marché américain pour les exportations canadiennes de bois d’œuvre. Cependant, le maintien et l’amélioration de l’accès du Canada au marché américain dans ces secteurs nécessiteront probablement des concessions dans l’industrie laitière et dans d’autres secteurs soumis au régime de la gestion de l’offre ;
  4. encourager l’innovation et le commerce numérique en ajoutant à l’accord un chapitre consacré au commerce électronique, tout en maintenant l’exception culturelle prévues dans l’ALÉNA actuel ; et
  5. moderniser l’accord pour l’adapter aux nouvelles réalités et normes commerciales, notamment en révisant les règles d’origine de l’ALÉNA pour aider les petites entreprises à s’y conformer, en revoyant les mécanismes de règlement des différends entre investisseurs et États, en mettant à jour les normes du travail et les normes environnementales, et en supprimant la clause de proportionnalité sur l’énergie dans l’ALÉNA.

Pour chacun de ces objectifs, le rapport présente des mesures ciblées, afin de s’assurer que l’ALÉNA 2.0 sera bénéfique à l’ensemble des Canadiens.

Le rapport, publié (en anglais seulement) par le Global Commerce Centre, un centre de recherche du Conference Board du Canada, fournit des outils factuels aux dirigeants d’entreprise et responsables gouvernementaux pour les aider à réagir avec succès aux mutations survenant dans l’environnement commercial mondial.

Joignez-vous à Kristelle Audet du Conference Board pour un webinaire intitulé NAFTA 2.0 and Canada le 13 juin 2017 à 14 h HAE.


For more information contact

Corporate Communications
613-526-3280
corpcomm@conferenceboard.ca


Monthly Newsletter

Get updates about Conference Board research and events by signing up for our monthly newsletter.
 
 
 

RSS Feed

RSS Feed  Subscribe to the Conference Board’s News Release RSS Feed

Access Our Research

Access to The Conference Board’s reports is free of charge to professional journalists upon request.

Access Our Experts

We have a team of experienced researchers and economists who are able to comment on current events or share their expertise for news features.





Connect with Us